Laurette Fugain : acteur majeur de la recherche médicale sur la leucémie

Laurette Fugain, association créée en 2002, est devenu un acteur associatif incontournable de la recherche médicale sur la leucémie et les maladies du sang. Sa contribution financière est même jugée « indispensable », pour le Professeur Raffoux, hématologue à l’hôpital Saint-Louis de Paris et membre du conseil scientifique et médical de Laurette Fugain. « L’association permet de lever des fonds conséquents et elle est aujourd’hui le premier acteur dans le financement des projets sur la leucémie aigüe. »

En 13 ans, l’association a ainsi affecté 5,8 millions € à 126 projets de recherche.

Laurette Fugain a en effet joué un rôle déterminant dans la prise de conscience sur les enjeux des dons : les chercheurs trouvent enfin des financements pour leurs projets (90 projets, et 4,1 millions d’euros affectés à fin 2012), et les projets de soutien à l’hôpital répondent aux attentes des patients et des soignants.

L’obtention du label Grande Cause Nationale 2009, le parrainage du ministère de la Santé et l’agrément de l’Éducation Nationale, sont par ailleurs autant de reconnaissances officielles du travail effectué.

Le suivi des vos dons

Le combat de l’association est de donner aux chercheurs les moyens financiers de progresser dans leurs recherches dans le but de guérir les malades. L’association collecte des fonds, depuis sa création, pour financer ses projets et en étant son porte-parole auprès du grand public et des pouvoirs publics.

Dans cette démarche, l’association apporte un soin rigoureux à la dépense des dons collectés et la majorité de ses ressources au développement de ses missions, en œuvrant avec une équipe restreinte de permanents, sans frais de locaux et essentiellement avec des prestations gratuites ou en mécénat de compétence. Exigence et transparence sont les deux maîtres-mots.

Exigence des projets soutenus à travers un conseil scientifique et médical qui sélectionne rigoureusement les projets à financer. Transparence du mode opératoire à travers la publication de conventions juridiques, et de rapports scientifiques et financiers. Cette démarche offre des précieuses garanties aux donateurs : chaque euro collecté est utilisé de façon pertinente dans un projet médical.

2015 une année record pour Laurette Fugain

L’année 2015 a été une année record pour Laurette Fugain avec 742 000€ affectés à la recherche (263 000€ de plus que les années précédentes). Le surplus est le résultat des fonds collectés grâce à l’opération caritative « Glisse en Cœur 2015 » et affecté uniquement à la recherche  pédiatrique.

Les projets de recherche pédiatrique financés en 2015

Les leucémies aiguës lymphoblastiques T

Des chercheurs s’intéressent actuellement à une forme de leucémie qui touchent particulièrement les enfants et les jeunes adultes et qui les expose très souvent à une rechute. Le laboratoire s’est focalisé sur les mutations d’un gène, le gène Notch1. En effet, l’analyse d’une large cohorte de patients a révélé un paradoxe : les mutations qui activent Notch sont associées à un pronostic favorable. Une option thérapeutique innovatrice est en cours d’étude : active le gène chez les patients possédant un gène Notch non muté afin de rendre chimio-sensibles les cellules initiatrices de la leucémie et prévenir ainsi les rechutes.

Les leucémies aiguës mégacaryoblastiques chez l’enfant

Une équipe de chercheurs se penche actuellement sur un sous-type rare des LAM pédiatriques (qui représente 1% de toutes les leucémies pédiatriques) et plus particulièrement sur le rôle d’une protéine anormale, générée par le rapprochement de deux gènes, ETO2 et CLIS2 et qui a un rôle certain dans l’apparition de la maladie. L’objectif serait de parvenir à détruire cette protéine,  grâce à des médicaments, et ainsi traiter cette maladie.

Etude des mécanismes de résistance des adénovirus au brincidofovir

Les patients receveurs d’une greffe de cellules souches hématopoïétiques sont souvent sujets à des infections virales responsables de problèmes respiratoires sévères, d’hépatites, de colites… Ces infections proviennent souvent de la réactivation de virus qui sont présents dans les cellules mais qui sont maintenus silencieux. Les médicaments anti-viraux alors prescrits se heurtent parfois à des résistances, rendant leur effet inactif. Une équipe de chercheurs étudie actuellement ces mécanismes de résistance.

Un nouvel espoir pour les traitements des leucémies

Les gènes Polycomb

 En 2007, l’association s’était associée à l’Hôpital André-Mignot de Versailles, à l’Hôpital Saint-Louis à Paris et à l’équipe du Pr Stéphane Prost en versant 50 000€, permettant ainsi à ces chercheurs de travailler à identifier les gênes cibles des protéines Polycomb. En septembre 2015, ce projet de recherche a porté ses fruits et a mené à la découverte d’un nouveau traitement : celui-ci permet dorénavant de faire disparaître définitivement les cellules cancéreuses chez les personnes atteintes de leucémie myéloïde chronique.

Cette découverte, pleine d'espoir pour les 10 000 personnes touchées par les maladies est aussi une preuve précieuse du soutien que l’association Laurette Fugain apporte à la recherche médicale.

Caroline Pastorelli