Leucémie : Un espoir concret !

Un nouveau traitement permet de faire disparaître définitivement les cellules cancéreuses chez les personnes atteintes de leucémie myéloïde chronique . Une avancée de taille pour la recherche médicale et pour les 10 000 personnes qui sont touchées par cette maladie.

La leucémie myéloïde chronique : un nouveau traitement découvert

Connue pour être une maladie contre laquelle il est difficile de se battre tant les cellules souches cancéreuses sont redoutables et pérennes dans l’organisme, la leucémie myéloïde chronique, l’un des cancers du sang le plus fréquent est en passe, pour la première fois, d’être vaincue.
C’est une molécule utilisée contre le diabète, la pioglitazone, qui est porteuse de bonne nouvelle. Une équipe de chercheurs français, l’Institut des maladies émergentes et des thérapies innovantes à Fontenay-aux-Roses (iMeti) a découvert que son action, combinée aux traitements habituels, permet d’éliminer les cellules souches responsables des rechutes et ainsi d’éradiquer la maladie chez les patients. Le traitement combiné, dispensé pendant un an, a permis à plus de la moitié des 24 patients traités de parvenir à une rémission complète.

Projet de recherche soutenu par l’association Laurette Fugain

Cette découverte, pleine d'espoir pour les malades est aussi une preuve précieuse du soutien que l’association Laurette Fugain apporte à la recherche médicale. Elle est aussi la réalisation de notre vœu le plus cher et pour lequel chacun de nous se bat, au quotidien, à travers les événements de l’association, les galas, les courses solidaires, les opérations de levées de fonds : la découverte d’un traitement contre la leucémie et la guérison des malades.
En 2007, l’association s’était en effet associée à l’Hôpital André-Mignot de Versailles, à l’Hôpital Saint-Louis à Paris et à l’équipe du Pr Stéphane Prost en versant 50 000 euros et en permettant ainsi à ces chercheurs de travailler à identifier les gênes cibles des protéines Polycomb.

Un espoir pour d'autres leucémies

Le Pr Philippe Leboulch, directeur de l'iMeti, s’est félicité de cette découverte : "Nous apportons une preuve du concept pour aller vers une éradication de la leucémie myéloïde chronique en attaquant les cellules souches cachées responsables des rechutes, et cela ouvre un espoir pour d'autres leucémies et les tumeurs solides".

Merci à vous tous qui permettent à l’association Laurette Fugain et aux chercheurs de poursuivre et de financer leurs travaux. Le combat continue !

Par Caroline Pastorelli