UN ESPOIR POUR LE TRAITEMENT DE LA LEUCÉMIE LYMPHOIDE CHRONIQUE

6 mai 2014

Nous avons précédemment rapporté que l’Ibrutinib ouvrait de nouvelles perspectives pour le traitement des leucémies lymphoïdes chroniques. Cette molécule, l’Ibrutinib, est capable d’inhiber la prolifération des lymphocytes B qui est à l’origine du nombre trop élevé des lymphocytes B dans les leucémies lymphoïdes chroniques. L’Ibrutinib agit ainsi parce qu’elle empêche l’activité d’une enzyme (la tyrosine kinase de Bruton) qui  contrôle la prolifération des lymphocytes B. 

Une étude récente décrit une nouvelle molécule, l’Idelalisib, qui pourrait être également importante pour le traitement des leucémies lymphoïdes chroniques. L’Idelalisib est aussi capable d’inhiber la prolifération des lymphocytes B. Cette molécule empêche l’activité d’une autre enzyme (la kinase PI3Kd) qui joue aussi un rôle important dans le contrôle de la prolifération des lymphocytes B. 

Les patients en rechute de Leucémie lymphoide chronique sont couramment traités avec une monothérapie au Rituximab. L’essai clinique1 décrit dans cette étude montre que le traitement de ces patients avec de l’Idelalisib combiné au Rituximab augmente significativement l’efficacité du traitement au Rituximab chez ces patients en rechute.

1) New England Journal of Medicine (mars 2014), 370 :997-1007

> Voir l'article sur l’Ibrutinib

Par ScienSAs