La leucémie lymphoïde chronique

La Leucémie lymphoïde chronique (LLC) appartient à la famille des leucémies chroniques. Sa particularité est une prolifération d'un genre de globules blancs appelés lymphocytes.

 

Avertissement : Les informations ci-dessus ne sont pas exhaustives. Nous vous les présentons simplement à titre consultatif. Votre médecin est seul apte à vous donner les conseils qui s'appliquent précisément à votre cas.

 

La moelle osseuse et les lymphocytes 

 

La moelle osseuse produit les globules blancs, les globules rouges et les plaquettes. Les cellules qui sont dans la moelle "mûrissent" pour donner des globules blancs matures. Parmi ceux-ci se trouvent les lymphocytes qui circulent dans le sang et qui ont un rôle immunitaire.
La LLC consiste en une production exagérée de lymphocytes appartenant au même clone. Ils ont le même aspect et sont peu fonctionnels.

Que se passe-t-il ?

 

Certaines modifications des gènes et des chromosomes des cellules de la moelle peuvent provoquer un dérèglement des cellules entraînant une multiplication exagérée des lymphocytes. Le tout aboutit à la formation d'un clone de lymphocytes tous identiques et ne pouvant effectuer leur rôle immunitaire.
Dans la leucémie lymphoïde chronique, les cellules anormales formées sont très résistantes et ont une vie de plus longue qu'à l'accoutumée, ce qui provoque une accumulation de ces cellules est un envahissement de la moelle.

Épidémiologie 

 

La leucémie lymphoïde chronique atteint plus souvent des hommes que les femmes. Elle survient essentiellement chez le sujet âgé, le plus souvent après 50 ans.

Circonstances de diagnostic

 

La plupart du temps, on retrouve une anomalie sur l'examen de sang de routine qui montre un nombre élevé de lymphocytes. Les médecins peuvent procéder alors à un examen plus approfondi de la paroi de ces lymphocytes (immunphénotypage) pour déterminer la nature exacte de la maladie. Certaines équipes décident parfois de faire un myélogramme ou une biopsie osseuse si le diagnostic n'est pas clair.

Indicateurs pronostics 

 

La classification de Binet est la plus simple.
La présence de ganglions, d'anémie, ou d'une diminution des plaquettes est un facteur d'aggravation de la maladie.

  • Stade A : moins de trois aires ganglionnaires atteintes.
  • Stade B : plus de trois aires ganglionnaires atteintes.
  • Stade C : quel que soit le nombre de ganglions mais avec une hémoglobine <10 g/dl et un chiffre de plaquettes < 100 000/mm3.

On peut rajouter à cela de nouveaux critères génétiques et chromosomiques, ainsi que certaines mutations spécifiques qui sont en faveur d'un bon ou d'un mauvais pronostic et qui sont actuellement en cours d’évaluation par les spécialistes.

Traitement 

 

La leucémie lymphoïde chronique étant une maladie indolente, la survie des malades est très longue. Certains malades qui ont des facteurs de bon pronostic peuvent vivre avec cette maladie pendant vingt ou trente ans. Le traitement ne se justifie que dans les cas où on remarque une aggravation de la maladie ou des signes cliniques invalidants.
Par exemple, au stade A de la classification de binet, il est inutile de traiter les malades car cette maladie étant pour l'instant incurable ; il est donc recommandé de réserver la chimiothérapie pour les stades avancés. C'est tout à fait logique si la durée de vie de certains malades est presque équivalente à celle de la population générale.
En cas de présence de signes d'aggravation, des traitements par chimiothérapie lourde sont disponibles.
Dans les cas intermédiaires, une chimiothérapie orale est possible et est souvent utilisée pour faire baisser le nombre des lymphocytes et contrôler ainsi la maladie. Dans la majorité des cas on utilise du chloraminophène.
Quand la maladie survient chez le sujet jeune, on peut tenter une allogreffe de moelle osseuse.

La Sans Raison 2016 : l’année de tous les records !

Créée il y a 5 ans sur l’initiative de Pierre et Thérèse Pijoulat et de leurs amis, la...

16 œuvres d’enfants hospitalisés exposées dans des coffee sh...

En mai et en juin, 2 coffee shops parisiens Columbus Café & Co accueillent des œuvres...

La transfusion sanguine expliquée aux enfants et à leurs par...

L’association Sparadrap diffuse une nouvelle fiche illustrée pour expliquer la...