Catégories
Dons de vie

Journée mondiale pour le don de moelle osseuse

À l’occasion de la 8ème journée mondiale pour le don de moelle osseuse ce 17 septembre, l’Agence de la biomédecine souhaite rappeler l’importance de diversifier le registre des donneurs volontaires français, afin d’augmenter significativement les espoirs de guérison des patients.

Le registre national doit être à l’image de la diversité des populations !

L’année 2022 a démarré par une intense mobilisation autour du don de moelle osseuse, engendrant une visibilité inédite. Mais ce n’est pas le nombre d’inscrits qui reflète la qualité du registre, c’est bel et bien la diversité des profils qui sont représentés parmi les donneurs volontaires.

Ainsi, pour offrir les meilleures chances de guérison à chaque malade qui a besoin d’une greffe de moelle osseuse, l’Agence s’est donné 3 objectifs essentiels à atteindre : masculiniser, rajeunir et surtout diversifier le registre.

Depuis le début de la campagne en avril 2022, 18 130 nouveaux inscrits ont rejoint le registre français des donneurs volontaires de moelle osseuse. Le nombre total d’inscrits sur le registre s’élève donc à 351 329 donneurs à la fin du mois d’août 2022.

Renforcer la sensibilisation de tous et rappeler les profils les plus recherchés

L’objectif en 2022 est d’amener en priorité les hommes de 18 à 35 ans de toutes origines à se renseigner sur le sujet pour franchir le pas et s’inscrire sur le registre.

Masculiniser et rajeunir le registre pour offrir les meilleures chances de greffe

En France, le registre national des donneurs de moelle osseuse ne compte que 36% d’hommes.
Pourtant, 70% des donneurs prélevés sont des hommes car leur moelle osseuse est dépourvue des anticorps développés par les femmes lors de chaque grossesse. Ceci atténue les réactions immunologiques liées à la greffe, et explique que les médecins privilégient les donneurs masculins.

Les médecins ont également constaté que la greffe avait plus de chances de réussir lorsque le donneur compatible est jeune ; plus on est jeune, plus les cellules de la moelle osseuse sont nombreuses et actives.

La prise de greffe est par conséquent plus rapide lorsque le donneur est un homme jeune, un public donc prioritaire à recruter.

Diversifier les origines génétiques des inscrits : pour offrir les mêmes chances à tous

Pour réaliser une greffe de moelle osseuse, il est nécessaire de trouver un donneur compatible avec le patient, c’est-à-dire quelqu’un dont les caractéristiques immunologiques sont le plus proche possible de celles de la personne malade.

Chaque malade possède son propre profil immunologique, déterminé en partie par ses origines géographiques et son histoire génétique familiale.

Il est donc essentiel que le registre reflète les diversités d’origines telles qu’elles existent en France et dans le monde pour améliorer les chances de trouver un donneur pour chaque malade. Et pour cela, diversifier les profils de donneurs volontaires est le moyen le plus efficace.

Inscription_registre_moelle_osseuse
Aider les patients et leurs proches - Association Laurette Fugain

Notre histoire, une raison d'être forte

Une action concrète qui s’enracine dans un vécu commun et des attentes nombreuses.

Actions en chiffres - Équipe de l'association

Nos trois missions essentielles

Découvrez les combats qui nous animent, au service des patients, proches, soignants et chercheurs.

Faire un don pour soutenir l'association Laurette fugain

Nos actions en chiffres

Tout savoir sur l’activité de l’association en quelques données clées.