Comprendre les cancers du sang

Mieux comprendre les leucémies et les hémopathies malignes

Les leucémies, les lymphomes et les myélomes sont des hémopathies malignes, c‘est à dire des cancers du sang et de la moelle osseuse s’agissant des leucémies et des myélomes, des ganglions ou des structures lymphoïdes pour les lymphomes.
Ces maladies sont liées à un dysfonctionnement de la production des cellules du sang dans la moelle osseuse mais aussi à un dysfonctionnement des structures du système immunitaire, les ganglions pour les lymphomes.

Les principales maladies de la moelle osseuse et du sang touchent un type de cellules du sang, les globules blancs.
Elles se regroupent essentiellement selon 3 types :

Depuis 2002, l’association Laurette Fugain lutte contre les cancers du sang – leucémies. Elle a à cœur d’apporter toujours plus d’informations vérifiées et pertinentes aux patients ainsi qu’à leur famille ou leur entourage.

La fabrique des cellules du sang

L’hématopoïèse est l’ensemble des mécanismes permettant :

  • de fabriquer les cellules du sang (globules blancs, globules rouges et plaquettes) à partir de cellules souches primitives ;
  • de remplacer les cellules sanguines de manière continue et régulée.

Elle se passe essentiellement dans la moelle osseuse, qui peut être comparée à une usine qui fabrique en continu les cellules du sang, lesquelles naissent, murissent, vont dans le sang faire leur mission puis meurent pour être remplacées par de nouvelles.
Toutes les cellules du sang sont produites à partir d’un même type de cellule indifférenciée appelée cellule souche primitive (cf. schéma).

L’hématopoïèse est un processus très actif : environ 1 000 milliards de cellules sanguines sont produites chaque jour, 2 millions de globules rouges par seconde. Cette production est finement contrôlée afin de maintenir constant le nombre de cellules sanguines malgré les variations de besoins par le corps liées à des circonstances pathologiques (hémorragies, infections …).

Les leucémies et les myélomes sont des maladies liées à l’hématopoïèse, c’est-à-dire à la fabrication des cellules du sang.
Les lymphomes sont des maladies liées à la lymphopoïèse, ensemble de processus, dans les structures lymphoïdes, conduisant à la formation des lymphocytes.

Comprendre les cancers du sang : Développement des cellules sanguines

Pour approfondir la compréhension de ces phénomènes, retrouvez une information visuelle et plus pointue dans les premiers chapitres de notre rétrospective des projets de recherche soutenus.
Source de l’image : Cancer.ca

Qu'est-ce que le cancer ?

Pour assurer le bon fonctionnement de notre organisme, des milliers de cellules se multiplient (par division cellulaire) en permanence au sein de chaque organe. D’autres vont mourir de façon programmée (par apoptose).

En fonction des besoins, les cellules s’orientent dans l’une de ces deux voies (division cellulaire ou apoptose) sous le contrôle de gènes qui interagissent pour « signaler » aux cellules de se multiplier ou de mourir.

Les gènes sont constitués d’ADN qui peuvent s’altérer pour des raisons multiples : des agressions extérieures, une prédisposition génétique ou sans raison apparente. Une ou quelques altérations ne sont pas suffisantes pour que la cellule devienne cancéreuse : il existe au sein des cellules un système de réparation de l’ADN.

La « cancérisation » a lieu :

  • Quand il y a accumulation d’altérations génétiques, trop nombreuses pour être réparées, conduisant à une perte de contrôle de la vie de la cellule (prolifération ou arrêt de différenciation ou altération de l’apoptose) ;
  • Quand les altérations génétiques conduisent à l’absence de mort cellulaire.

Les cellules cancéreuses se distinguent des cellules normales car elles acquièrent des propriétés particulières :

  • Elles se multiplient rapidement et s’accumulent dans l’organisme ;
  • Elles n’assurent pas leurs fonctions normales ;
  • Dans le cas des tumeurs solides, elles sont capables d’organiser un réseau de vaisseaux sanguins pour se nourrir et migrer dans d’autres organes (métastases) ;
  • Elles sont capables d’empêcher les défenses immunitaires de l’organisme de les attaquer.

Crédits : Artem Podrez / Pexels

Les leucémies

Cancers du sang – Leucémies : les anciens patients et proches témoignent

Les leucémies – Comprendre l’essentiel en images

La leucémie est une maladie caractérisée par la présence d’un trop grand nombre de globules blancs anormaux. Elle se développe dans la moelle osseuse (ne pas confondre avec la moelle épinière !), site de fabrication des cellules du sang.

Lors d’une leucémie, il se produit un dérèglement de l’ADN à l’intérieur des cellules souches myéloïdes ou lymphoïdes. Celui-ci empêche les cellules de mûrir et les pousse à se diviser sans arrêt. 

Le nombre de ces cellules, jeunes et incapables de remplir leur fonction immunitaire, sont si nombreuses qu’elles empêchent la moelle osseuse de produire en quantité suffisante les éléments normaux du sang : globules rouges, plaquettes, polynucléaires…. 

Classifications des cancers du sang

En fonction de la lignée de globules blancs à l’origine de la dégénérescence maligne (cellules souches myéloïdes ou cellules souches lymphoïdes) et de leur évolution, on distingue plusieurs types de leucémies :  

  • des formes chroniques, qui se développent progressivement ; 
  • des formes aigües qui se déclarent brutalement. 

Par ailleurs, il existe une classification, appelée classification OMS, qui tient compte essentiellement des caractéristiques génétiques des cellules (caryotype, biologie moléculaire), ainsi que de certaines caractéristiques liées à l’histoire de la leucémie (antécédents d’autres maladies hématologiques, d’autres cancers…) et parfois des caractéristiques vues au microscope. 

Les classifications plus fines, établies notamment sur des critères moléculaires, montrent que les leucémies sont des pathologies hétérogènes dont le traitement peut être guidé sur la base : 

  • d’indicateurs pronostiques, laissant présager de la suite du développement de la maladie ; 
  • d’indicateurs de réponses au traitement (dans quelle mesure il fonctionne sur le patient). 

Pour aller plus loin...

Dans la prise en charge des leucémies, les médecins doivent tenir compte de la maladie résiduelle (MRD). En effet, parfois, après traitement, il reste encore un peu de cellules cancéreuses dans la moelle osseuse. Elles peuvent être la cause de la réapparition (récidive) de la maladie. Il est donc important de détecter le plus finement possible la MRD. Cette donnée est importante. Elle guide les médecins vers la prescription de traitements supplémentaires : renforcer le traitement plus tôt, avant la survenue d’une rechute, ou alléger le traitement si le risque de rechute est très bas. 

Dans les pages de cette rubrique Les cancers du sang nous détaillons les principaux types de leucémies les plus communs.  

Il en existe d’autres comme les leucémies myélomonocytaires chroniques (LMMC), les leucémies chroniques à éosinophiles, les erytholeucémies sur lesquelles l’association peut vous aiguiller pour avoir plus de précisions sur ces formes rares.

Aidez-nous à mieux vous accompagner : envoyez vos besoins, questions ou suggestions pour enrichir ces pages.

Mission Association Laurette Fugain - Agir pour les soignants

Décryptage des traitements

Pour tout comprendre sur les  traitements les plus courants et les espoirs à venir.

Actions en chiffres - Équipe de l'association

Nous pouvons vous aider

Patients et proches, l’association vous informe, vous guide et vous conseille à chaque étape.

Faire un don pour soutenir l'association Laurette fugain

Devenez acteur du combat pour la Vie

Vous avez le don d’aider les malades et chaque geste compte : donnez de l’Espoir maintenant.